les réflexes primitifs

 

A la naissance, tous les bébés présentent un ensemble de réflexes, dits « primitifs », qui leur permettent de survivre durant les premiers mois de la vie.  Au fur et à mesure que le bébé se développe et au cours de la première année, ces réflexes sont inhibés ou « intégrés » au profit de réflexes posturaux et de réponses volontaires.

 Ces réflexes vont permettre au bébé de tenir sa tête, de ramper, de marcher à 4 pattes et de se mettre debout jusqu’aux apprentissages les plus fins comme l’écriture.

Il arrive que certains de ces réflexes soient encore présents. Ils pourront alors parasiter l’enfant dans les apprentissages et pourront avoir des implications dans les mouvements de sa vie quotidienne, en affectant sa coordination, sa latéralisation et sa motricité fine et en provoquant des tensions posturales.